A la « Hune »

Veiller l’horizon

La construction des phares, les avancées technologiques qui les ont toujours hissés à l’avant-poste de leur mission d’éclairage, les femmes, les hommes et jusqu’aux enfants, qui les ont servis avec courage au prix de grands sacrifices parfois, les liens lumineux que leur intercession a ourdis au cours des siècles pour mener les marins à bon port, les espoirs et inquiétudes qu’ils ont maintes fois suscité·e·s à leurs scrutateurs, les catastrophes qu’ils ont permis de parer, leur présence tangible et fidèle, les imaginaires que leur symbolisme enflamme depuis toujours, tout concourt à susciter non seulement notre admiration mais aussi notre dévouement à soutenir leur cause en ces temps qui laissent filer leur remorque imperceptiblement mais avec la détermination de ceux qui larguèrent celle du radeau de la Méduse. Le tribunal des hommes n’est rien à l’endroit de celui de l’Histoire.

« J’y étais !  » s’exclamèrent celles et ceux qui osèrent, face au doute et à la réprobation, progéniture dévoyée de l’ignorance et de la veulerie. « Moi j’en fus » clamèrent tous ensemble les partisan·e·s de la cause face à leurs sournois détracteurs, désormais honnis d’avoir su tirer profit à l’encontre d’une cause qu’ils tentent vainement de rallier en l’encensant benoîtement. Le tribunal des hommes n’est rien face à celui de l’Histoire.

Alors, serez-vous de notre combat ? Car c’en est un. Le régime océanique à cette particularité d’alterner les périls dépressionnaires aux calmes et lumineux matins anticycloniques. La vie du patrimoine des phares et balises n’y échappe pas. Après avoir navigué sous les latitudes de l’espoir des années post Grenelle de la mer voici qu’au vent l’horizon s’obscurcit, contre toute attente, de désordres tempétueux. Le veilleur serait-il fatigué d’une trop longue nuit de quart ? Ne seraient-ce qu’hallucinations d’un cerveau largué à la dérive d’un futur qui désormais lui échapperait ? « Négatif » comme l’on dit en poste. Le quart est affaire sérieuse qui ne souffre vigilance d’à peu près.

« Je prends ! » avait-il clairement dit d’un ton de commandement en montant sur la passerelle. L’usage de la mer. Pour manifester au descendant que l’on endosse la responsabilité pleine et entière de ce qui suit. On monte au quart comme au front.

Le Veilleur d’Horizon

A suivre dans « Les Câbles du Veilleur d’horizon »

Le nouveau pharesetbalises.org est arrivé !

Après deux ans de travaux, le nouveau pharesetbalises.org est en ligne. Et nous en sommes fiers. Outre sa présentation soignée au look très attractif il recèle de très nombreuses fonctionnalités désormais indispensables à la SNPB.

Nouveau site de la Société Nationale pour le Patrimoine des Phares et Balises
Société Nationale pour le Patrimoine des Phares et Balises
Nouveau site !
Slider

Venez découvrir cet espace dédié à l’action de la Société Nationale pour le Patrimoine des Phares et Balises en faveur de ce riche patrimoine qui jalonne les côtes de France.

Découvrez notre association qui depuis 2002, œuvre à la préservation de ce patrimoine unique. Revivez nos grandes opérations sur notre nouveau site qui s’adaptera à votre navigation, du smartphone à l’ordinateur de bureau.

Suivez-nous avec notre newsletter, l’Echo des Phares, les flux RSS ou les réseaux sociaux, mais sachez que nous sommes bien plus diserts dans l’Echo des Phares !

Si vous le souhaitez, vous pouvez consulter le Magasin du Phare où vous trouverez des articles en lien avec la SNPB et ce patrimoine, tous vendus au profit de l’association.

Si vous souhaitez nous aider à réaliser nos objectifs, vous avez la possibilité de faire un don pour soutenir l’action de la SNPB en faveur de ce patrimoine. N’oubliez pas qu’elle ne reçoit jusqu’à présent aucune aide publique. Enfin, rejoindre notre démarche en adhérant à la SNPB c’est évidemment prendre un engagement fort envers ce patrimoine qui mérite, plus que jamais, toutes nos attentions.

Dernier point : le site a été bénévolement réalisé par Julien Dameron, membre de la SNPB. Il a opiniâtrement consacré des centaines d’heures à sa réalisation depuis les débuts ! Il est en charge du site. Qu’il en soit vivement remercié et félicité. Si vous souhaitez lui adresser un message n’hésitez pas à lui faire part de vos retours en le contactant ci-dessous.

Place à la découverte du site ! Nous espérons qu’il vous plaira.

Nous vous souhaitons une bonne visite.


Opération sauvons le phare de Tévennec avec Couleurs de Bretagne

Pour la saison 2019, l’association Couleurs de Bretagne a décidé de prolonger l’opération « Sauvons Tévennec ». Les artistes sont invités a réaliser peintures ou dessins autour du thème des phares et balises. Un concours sélectionnera les premiers d’entre eux. A cette occasion, la SNPB offrira au premier prix la possibilité de visiter le phare de Tévennec.

En 2018, en collaboration avec Couleurs de Bretagne, la SNPB avait proposé de mettre en œuvre le talent des artistes autour de la signalisation fluviale et maritime de France et d’Outre Mer.

En résultera des expositions–ventes en Bretagne dont les produits seront répartis entre les artistes, Couleurs de Bretagne et la Société Nationale pour le Patrimoine des Phares et Balises au profit de la restauration du Phare de Tévennec.

Consultez l’article « Sauvegarde de Tévennec : Les artistes s’y mettent ! » sur Couleurs de Bretagne

Sauvegarde de Tévennec : Les artistes s'y mettent!
Sauvegarde de Tévennec Les artistes s’y mettent !

 

Soirée mécénat à Lyon organisée par la délégation régionale de la SNPB

Rémi Schoeler, délégué SNPB pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, a organisé à Lyon en ce début décembre une grande soirée en faveur du mécénat pour la restauration du phare de Tévennec. L’événement avait lieu sur une péniche amarrée sur le Rhône à la Confluence. Près de 150 invité·e·s étaient présent·e·s parmi lesquelles plusieurs responsables d’entreprises sensibles à la problématique de la sauvegarde du patrimoine des phares.

A l’issue d’une projection-conférence, Marc Pointud a répondu à de nombreuses questions et dédicacé son livre « Lumière sur Tévennec ». Un cocktail dinatoire à conclu cette première soirée lyonnaise consacrée aux phares. Plusieurs contacts ont été pris et déjà certains se sont manifestés pour étudier avec la SNPB les possibilités d’intervenir sous forme de mécénat d’entreprise à Tévennec.

En résumé, cette soirée qui fut une première, a été fort réussie grâce à l’énergie de Remi Schoeler, délégué SNPB et de son épouse ainsi que l’aide de toute une chaine de bénévoles. Qu’ils en soient tous chaleureusement remerciés. Le mécénat de cette grande région très active a montré qu’il était sensible à la cause des phares.

L'assistance à la soirée de Lyon
Une assistance nombreuse et attentive